Noticias

Moussa Mara annonce sa candidature à la présidentielle

09 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Jeune Afrique

L'ex-chef du gouvernement d'IBK s'est déclaré dimanche candidat à l'élection présidentielle du 29 juillet. Moussa Mara, président du parti Yelema, entend faire mieux qu'en 2013, où il avait recueilli 1,5 % des voix au premier tour.

Sa candidature était un secret de polichinelle, elle est désormais officielle : Moussa Mara sera bien candidat à la présidentielle du 29 juillet. L’ancien Premier ministre de Ibrahim Boubacar Keïta (avril 2014-janvier 2015) a annoncé son intention de se présenter à la magistrature suprême dimanche 8 avril.

Les opposants à la recherche d’un candidat unique

06 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Le mot clé de précampagne des élections présidentielles de juillet prochain pour les opposants est ”l’alternance”. Tous parlent de l’alternance, et pourtant, celle-ci est loin d’être incarnée par certains candidats. Le camp d’opposition veut vaille que vaille chasser l’actuel président de la République, Ibrahim Boubacar Keita du pouvoir, qui doit éventuellement se présenter pour un second et dernier mandat, bien entendu.

Présidentielle 2018: Faire élire IBK dès le premier tour

06 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Si tout se déroule bien comme prévu, les maliens seront invités à choisir leur futur président de la république le 29 juillet prochain. Si les uns sont en train de s’activer depuis le début de l’année 2018, d’autres par contre sont toujours restés mobilisés depuis 2013. Parmi ces associations et mouvements figurent celle de la coordination des associations et mouvements de soutien à IBK dirigée par Dr Boulkassoum Maiga.  

Un nouveau front anti-IBK est né

03 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Un nouveau front anti-IBK est né au Mali. Le regroupement composé de plusieurs partis politiques se nomme « Unis pour le Mali ». Le mouvement veut œuvrer pour l’alternance au à l’occasion de la présidentielle de juillet prochain. Le coordinateur de « Unis pour le Mali » est l’ancien ministre de la communication et président du parti CNID Me Mountaga Tall .

Dioncounda Traoré peut-il se présenter à la présidentielle ?

03 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Jeune Afrique

L'ancien président de la transition du Mali, Dioncounda Traoré est attendu par certains comme candidat à la présidentielle de 2018. Mais le principal intéressé ne semble pas déterminé.

Convaincus que lui seul peut mettre tout le monde d’accord, certains pressent Dioncounda Traoré de se présenter. Le 21 mars, ils ont déposé un dossier de candidature à son nom. Mais l’intéressé en a-t-il vraiment envie ? À 76 ans passés, l’ancien président de la transition (2012-2013) se mure dans le silence.

Et si l’Opposition se donnait la main?

03 Abr 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Pour l’instant, on dénombre  plus de trois fronts anti IBK et tous  prônent l’alternance en 2018. Il y a d’abord l’opposition classique composée de Soumaila Cissé, Modibo Sidibé, Tiébilé Dramé, Amadou Thiam, Mamadou Sidibé, Oumar Mariko et Nouhoum Togo. Ensuite, celles sorties des flancs de la Convention de la Majorité, qui sont au nombre de deux dont les têtes de proues sont Moussa Mara et Mountaga Tall. Tous ces fragments de l’Opposition n’ont comme objectif ultime que de réaliser l’alternance le 29 juillet 2018.

Comités CDR : Un nouveau départ du Mali

27 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Le Carrefour des jeunes a abrité, le samedi 24 mars 2018,  les travaux des assises des comités du Collectif pour la défense de la République (CDR). Ces travaux se sont déroulés, du 24 au 25 mars  2018. Ils étaient placés sous la présidence du porte- parole du Collectif pour la défense de la République, Youssouf Bathily dit Ras Bath, qui avait à ses côtés Boubacar Yalcouyé, le modérateur. Les participants étaient venus de toutes les régions du Mali et de la diaspora.

Prélude à la présidentielle de 2018

27 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Le 1er tour de l’élection présidentielle est prévu pour le 29 juillet 2018. Presqu’unanime que le bilan d’IBK est chaotique, de nombreux prétendants sont en concertation. L’objectif majeur est de battre le président sortant afin de redonner espoir au peuple malien. A cet effet, Aliou Boubacar Diallo, Cheick Modibo Diarra, Moussa Mara, Moussa Sinko Coulibaly et Mohamed Ali Bathily semblent dans l’expectative de se choisir un candidat consensuel pour juillet prochain. Et Aliou Boubacar Diallo semble le candidat idéal pour diverses raisons.

L’Observatoire dénonce l’absence de concertation avec la société civile

27 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

L’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali a livré, le Samedi 24 Mars 2018 dans ses locaux, une déclaration en prélude aux élections présidentielles de 2018. Selon l’Observatoire, la société civile électorale n’a pas été associée à la relecture de la loi électorale. D’après elle, cette loi électorale (loi n°2016-048 du 17 octobre 2016) n’a pas été testée lors d’une élection depuis son adoption en 2016.

A. Toumani Touré attendu en juin à Bamako

19 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Jeune Afrique

L'ancien président du Mali, chassé du pouvoir en 2012 et exilé depuis à Dakar, pourrait être de retour dans la capitale en juin prochain, définitivement.

Depuis qu’Ibrahim Boubacar Keïta a signé, le 12 mars, un décret en ce sens, son prédécesseur, Amadou Toumani Touré (ATT), dispose officiellement d’un cabinet pris en charge par l’État, au même titre qu’Alpha Oumar Konaré et Dioncounda Traoré.

Les démissions les plus célèbres

17 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Dans quelques jours- au maximum deux semaines-, le Mali institutionnel doit normalement enregistrer la démission des ministres de la République issus des rangs de l’Adéma/PASJ, normalement si lesdits ministres acceptent de se plier à la volonté majoritaire dans la Ruche. Depuis maintenant deux semaines (à compter du 5 mars dernier où fut lancé l’appel à candidatures), le parti de l’Abeille a effectivement déclenché le processus de désignation de son porte-étendard à la prochaine élection présidentielle dont le 1er tour est prévu ce 29 juillet.

Boubacar Diallo: "je suis prêt à me lancer dans la course"

17 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Comme annoncée, la 1ère conférence nationale de l’Alliance démocratique pour la paix (Adp-Maliba) s’est terminée sur une note d’espoir. En effet, son président d’honneur, Aliou Boubacar Diallo, a accepté de briguer la magistrature suprême de notre pays lors de la prochaine présidentielle, répondant ainsi à l’appel des milliers de militants venus des quatre coins de notre pays pour assister à ces assises qui se sont tenues dans la ville sainte de Nioro du Sahel.

Mémorandum de l’opposition

16 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb
  • Lors de son séjour à Ké-Macina (région de Ségou), le 3 mars dernier, le Premier ministre Soumeïlou Boubèye Maïga a tenu des propos traduisant un certain agacement:

« Certains  croient que la vie du Mali s’arrête aux élections. Et qu’elles n’auront pas lieu parce qu’ils veulent être président de la République sans élections… ».

Le Chef du Gouvernement a précisé sa pensée pendant une rencontre avec les associations de jeunes à Bamako le 10 mars :

«Ceux qui veulent le pouvoir sans aller aux élections n’ont qu’à le savoir….

Moussa Sinko marque son territoire

16 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Un mois après le lancement de son mouvement, le général démissionnaire, Moussa Sinko Coulibaly, à la tête d’une forte délégation, est en tournée à l’intérieur du Mali. Sans tambour ni trompette, il marque son territoire progressivement.

Dans la perspective de la présidentielle, Moussa Sinko Coulibaly a entamé une tournée à l’intérieur du Mali après son meeting du 20 janvier dernier sur le terrain municipal de la commune VI du district de Bamako.

SBM rassure, l’opposition émet des réserves

16 Mar 2018
Malí
Fuente: 
Maliweb

Les récentes réactions du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga sur la tenue de la présidentielle traduisent sans aucun doute, selon l’opposition, le subconscient d’un Premier ministre qui ne veut pas d’élection dans les délais constitutionnels. Dans un mémorandum signé par le chef de cabinet du chef de file de l’opposition, Ibrahima Ndiaye, l’opposition invite le gouvernement à se concentrer sur l’essentiel et à éviter toute  mesure pouvant entraîner des retards conduisant à un glissement du calendrier électoral.

Páginas