Noticias

Elections partielles : Deux sièges pour l’USFP.

08 Ene 2018
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui le Maroc

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) est le grand vainqueur des dernières élections partielles organisées jeudi dernier. Le parti de la rose a en effet remporté à l’issue du scrutin deux sièges parlementaires. Dans les détails, l’USFP (majorité gouvernementale) a signé une première victoire dans la circonscription électorale locale de Nador en remportant le siège à pourvoir à la Chambre des représentants à l’issue des élections partielles.

INEZGANE-AÏT MELLOUL : LE PJD SORT VICTORIEUX LORS DES ÉLECTIONS PARTIELLES.

08 Dic 2017
Marruecos
Fuente: 
LesEco Maroc

À l'issue des élections partielles, du jeudi 7 décembre, le PJD a remporté le siège déjà occupé par le PAM et annulé par la Cour institutionnelle dans la circonscription d’Inezgane-Aït Melloul. Le PJD a gagné avec 10.028 voix, soit 44,9% des voix exprimées contre 5.664 pour le RNI. 

Inzegane-Ait Melloul : Six candidats en lice pour les élections législatives partielles.

07 Dic 2017
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui le Maroc

Six candidats pour un fauteuil au niveau d’Inzegane-Ait Melloul. En effet, des élections législatives partielles se déroulent ce jeudi 7 décembre dans cette préfecture pour remporter le siège en jeu, et ce conformément aux dispositions de l’article 91 de la loi organique relative à la Chambre des représentants.

Le PJD tranche définitivement le débat sur un 3e mandat de Benkirane.

03 Dic 2017
Marruecos
Fuente: 
Telquel

Lors de sa réunion ce samedi à Rabat, le secrétariat général du PJD a entériné la décision adoptée par le Conseil national du parti voilà une semaine de cela : le prochain congrès prévu les 9 et 10 décembre prochains ne discutera pas de l'hypothèse d'un troisième mandat. Cette décision barre définitivement la route à l'actuel secrétaire général, et dirigeant populaire du PJD.

Moroccan king fires ministers over development delays

25 Oct 2017
Marruecos
Fuente: 
Al Jazeera

Morocco's King Mohammed VI has fired several ministers and top officials for failing to improve the economic situation in a region shaken by protests, a statement from the palace said.

King Mohammed VI dismissed the ministers of planning, housing, health and education, along with other senior officials on Tuesday, after the kingdom's accounting office found "imbalances" in implementing a development plan, state news agency MAP quoted the palace statement as saying.

Cour constitutionnelle : Le règlement intérieur des députés retoqué

14 Sep 2017
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui le Maroc

Neuf articles jugés contraire à la Constitution

Les dispositions rejetées pour non-conformité avec la Constitution 2011 sont contenues dans les articles 30 (deuxième alinéa), 39 (premier alinéa), 48, 64 (deuxième alinéa), 89 (premier alinéa), 122 (dernier alinéa), 130, 131, 252 (premier alinéa).

El Khalfi: le gouvernement veut établir une communication permanente sur les incidents d’Al Hoceima

02 Jun 2017
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui Le Maroc

Le gouvernement a décidé d’asseoir une communication permanente au sujet des personnes arrêtées suite aux derniers incidents survenus dans la ville d’Al-Hoceïma, a affirmé, jeudi, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole officiel du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Al Hoceima : les partis de la majorité soutiennent le droit à protester

01 Jun 2017
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui Le Maroc

Les partis de la majorité gouvernementale, réunis mercredi sous la présidence du chef du gouvernement, ont réaffirmé le droit à protester pour exprimer des revendications sociales légitimes et appellent le gouvernement à davantage d’interaction positive avec les revendications des habitants de la province d’Al Hoceima et des autres régions du Royaume.

Programme gouvernemental: L’opposition critique un manque de vision politique

26 Abr 2017
Marruecos
Fuente: 
Aujourd'hui Le Maroc

Les hostilités sont lancées au Parlement. En effet, les partis de l’opposition à la Chambre des représentants ont estimé que le programme gouvernemental ne s’inscrit pas dans une perspective politique claire, manque d’objectifs déterminés et ne présente pas d’agenda précis pour sa mise en application.

Páginas